Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

le Club Parité 2000, Le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie ont été fondés par Antoinette Fouque (Visitez la page Telerama.fr de Antoinette Fouque) La militante s'exprime à l'ONU et partout dans le monde pour prendre la défense des femmes. Antoinette Fouque s'engage aux côtés de femmes en danger telles que la Bangladaise Taslima Nasreen et la Kurde Leyla Zana.

La créatrice de la féminologie

Antoinette Fouque ne se reconnait pas dans l'existentialisme défendu par Simone de Beauvoir. La féminologie, Antoinette Fouque l'explique dans plusieurs ouvrages publiés entre 1989 et 2012.. Elle dirige la parution de l'ouvrage "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel met en lumière 40 siècles de création des femmes.

Antoinette Fouque, la femme de lettres

Les librairies créées par Antoinette Fouque ouvrent leurs portes jusqu'à minuit, il s'agit d'espaces de débats. Les Editions des femmes lui permettent de promouvoir l'élan littéraire des femmes. Totalisant plus de 600 livres dédiés à la création féminine, la société d’édition d’Antoinette Fouque aide de nombreux auteurs à diffuser leurs idées. L'éditrice ouvre une première librairie dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris et y présente les ouvrages dont les auteurs sont des femmes.

Antoinette Fouque a de qui tenir puisque son père était un syndicaliste actif. Marseille a vu naître cette grande militante en 1936. Son enfance se déroule tranquillement sereine dans un quartier défavorisé de Marseille. Au coeur des années 60, Antoinette Fouque devient maman, elle est à ce moment confrontée aux obstacles qu’une femme rencontre lorsqu’elle assume ses mission de maman et de femme alors qu'elle exerce un métier.

Les articles